Archives de catégorie : TP 2015

Au nom du Père, du Fils et … de Bernadette !

Journal hebdomadaire adressé aux jeunes filles dans les années 1920, populaire et résolument catholique, Bernadette édité par la Maison de la Bonne Presse affiche une dualité intelligente. Au service de l’éducation et du divertissement, ce périodique offre tous les outils nécessaires à la croissance et à l’accompagnement des fillettes durant l’entre-deux-guerres, ancré dans une dynamique religieuse.

Bernadette n°223, 5 juin 1927
Bernadette n°223, 5 juin 1927

Bernadette mélange les styles en publiant à chaque numéro des rubriques imprégnées de la morale catholique, comme La Vie Chrétienne, mais aussi des publications populaires mêlant culture et gaité, notamment avec La Vie intellectuelle, Les Ouvrages manuels et les Amusements. La communication avec les lectrices est vivement sollicitée en invitant toutes les petites Bernadette à s’exprimer grâce à la correspondance publiée chaque semaine à l’occasion de la parution du numéro.

En s’imposant de par son harmonie, entre la volonté d’éduquer culturellement, idéologiquement, mais aussi en dissociant les temps d’apprentissages et de loisirs, Bernadette s’affiche comme un périodique phare des années 20 entrelaçant éducation et divertissement.

Céline Beaune et Matty Raphanaud

Un journal emblématique et bien pensant

Bien plus qu’un simple magazine, La Semaine de Suzette est le journal incontournable pour les petites filles des années 1920. Ce journal  bien-pensant pour les familles de classe moyenne ou aisée a été édité chez Gautier-Languereau dès 1905.

L’hebdomadaire avait une vocation culturelle avant tout. En effet, suite à la couverture illustrée en couleur, les lectrices pouvaient se délecter de divers romans-feuilletons et de poèmes mais également d’articles sur leurs propres prénoms.

Au-delà de la culture, ce magazine bénéficiait également de conseils pratiques comme des patrons de couture, des conseils de botanique, des recettes de cuisine et des conseils d’hygiène, ce qui constituait un véritable enseignement pour transformer ces jeunes lectrices en de parfaites femmes au foyer. Sans oublier les rubriques de conseils d’une tante qui était présente pour les diriger sur le bon chemin.

La Semaine de Suzette n°3, 18 février 1926
La Semaine de Suzette n°3, 18 février 1926

Puisque ce magazine s’adressait aux petites filles de huit à douze ans, il n’omettait pas d’inclure des rubriques de jeux, de chansons, des devinettes mais aussi la mode de la poupée Bleuette, véritable coqueluche pour les jeunes.

Très en avance sur son temps, le magazine organisait déjà des concours amusants presque chaque semaine qui ravissaient les jeunes lectrices. Cette richesse et diversité de sujets permettra à ce journal de traverser les deux guerres mondiales sans encombre.

Clémence Fraboulete et Liza Chevereau

Un journal qui raconte la guerre aux enfants

Concernant la stratégie commerciale, La Croix d’Honneur est à un prix très abordable (5 centimes). Il s’aligne sur les tarifs des autres journaux pour enfants de l’époque. La première de couverture qui est colorée permet d’attirer l’œil et d’inciter les personnes à l’acheter.

La Croix d'Honneur n°20, Mai 1915
La Croix d’Honneur n°20, Mai 1915

La présence de vraies photographies de guerre accompagnées de commentaires attisent la curiosité des plus jeunes. Ces photos ont pour but de montrer aux enfants la réalité de la guerre et le mode de vie des soldats.

En seulement 16 pages, ce journal montre son esprit très patriotique, engagé, et met en valeur les combattants, que ce soit dans les histoires ou sur les photos, en les considérant comme des héros.

Agnès Thomas et Coralie Nanty

Aventures dans les colonies

L’Intrépide sous-titré Aventure, voyage, exploration est un périodique pour la jeunesse des publications Offenstadt. Il est publié entre 1910 et 1937 et a connu un grand succès pendant cette période. Il donne un aperçu de l’opinion que les lecteurs pouvaient avoir des colonies et des pays étrangers.

Une grande partie du magazine est imprimée en noir et blanc à l’exception de la couverture et de la double page intérieure. Les encadrements de page et les différents drapeaux sont aussi en couleur. Des images en noir et blanc sont insérées au fil des pages du magazine et permettent d’aérer le texte et de l’expliquer.

L'Intrépide : Aventure, voyage, exploration n°2, 29 Mai 1910
L’Intrépide : Aventure, voyage, exploration n°2, 29 Mai 1910

Le magazine, destiné aux enfants, est centré sur la conquête dans l’esprit des premiers colons et fait l’éloge de la colonisation. Il contient des récits complets, comme L’Agonie de Michel Bresow, et des feuilletons dont font partie Une nuit tragique, Le Roi du Bagne et Le coffret ciselé.

Les différents articles cherchant a informer le lecteur, il y a peu d’histoires drôles et peu d’activités dans les pages de L’Intrépide. Ce magazine nous permet donc d’avoir un aperçu de la manière de penser d’une époque où les colonies étaient considérées comme faisant partie du territoire de chaque nation qui s’y était implantée.

Mathias Boissery et Carine Chatelier

Références bibliographiques :
Bibliothèque municipale de Nantes. Les journaux pour les filles et les garçons du XIXème siècle aux années 1960 : aperçu réalisé à partir des collections du fonds Bermond-Boquié , Ville de Nantes (http://livrjeun.bibli.fr), consulté le 11/01/2016.
Agaric. L’ivre d’images (3) : illustrés pour la jeunesse 1900-1950, Le temps revient (http://letempsrevient.hautetfort.com), consulté le 11/01/2016.