Les correspondances liées à l’enfance

Au sein des archives d’enfance de Jean Bastaire, les correspondances tiennent une place de choix. Elles représentent trois boîtes d’archives, mais près de 3000 documents. La majorité sont des lettres, mais on trouve aussi un grand nombre de cartes postales. Ces courriers sont échangés avec des membres de sa famille, des amis et des instituteurs.

Une notion personnelle de l’enfance

Les correspondances ne relèvent pas strictement de l’enfance de Jean Bastaire, puisque la période des échanges s’étale entre 1943 et 2010, mais s’y rapportent. En effet, les dossiers avec ses amis, des personnes rencontrées durant sa jeunesse et au début de sa vie adulte, témoignent d’un lien fort avec cette période. Il en est de même avec sa famille, mais aussi avec des instituteurs dont les correspondances montrent l’importance de l’école dans sa vie.

Un témoignage épistolaire

Dans ces correspondances, on trouve de nombreuses lettres écrites par Jean Bastaire. Il avait pris l’habitude à partir des années 1960, de copier à la machine à écrire certains des courriers qu’il envoyait, puis de les classer dans les échanges qu’il entretenait. Les lettres qu’il recevait sont accompagnées certaines fois de cartes postales, et parfois de coupures de presse et de textes littéraires issus de revues. Tous ces documents retracent la vie personnelle et intellectuelle de Jean Bastaire. En effet, les sujets abordés sont autour de la vie familiale, spirituelle/religieuse, de ses impressions sur la vie quotidienne et politique, ou encore sur ses travaux d’écrivain.



Citer ce billet
Théo Reversat (2019, 28 juin). Les correspondances liées à l’enfance. Carnets Jean Bastaire. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lw0a