Archives par mot-clé : Travaux de recherche

Mémoires de papier

Le mémoire de Master de Catherine Frichet est le premier travail de recherche consacré exclusivement à la Collection Bastaire. Il a été encadré par Nathalie Ponsard, Maître de Conférence en histoire contemporaine à l’UFR LLSH de Clermont-Ferrand (consulter le mémoire).

 A partir des entretiens menés avec Jean Bastaire et s’appuyant sur une description détaillée, Catherine Frichet montre comment la Collection Bastaire témoigne des modalités d’installation et d’appropriation de la culture médiatique dans la première partie du XXe siècle.

Exemples de fiches du catalogue provisoire de Jean (fig. 23, p. 81)
Exemples de fiches du catalogue provisoire de Jean (fig. 23, p. 81)

Elle explore dans un premier temps les racines de la Collection (origines familiales des collectionneurs et rôle des lectures enfantines) pour consacrer le cœur de son travail au processus de constitution de la Collection puis à un portrait documentaire reflétant l’histoire de l’édition populaire.

Le mémoire se termine par une mise en perspective de la Collection Bastaire à la fois dans le paysage des fonds de littérature populaire en France et dans un champ de recherche en cours de structuration : celui des cultures médiatiques.

L’intérêt de la recherche va plus loin : il permet d’appréhender la diversité des approches possibles autour du Fonds Bastaire en insistant sur le potentiel du dialogue entre les archives de Jean et Michel Bastaire et la Collection et sur la richesse d’une approche pluridisciplinaire. Catherine Frichet ouvre également d’autres pistes de recherche que ce soit pour interroger les frontières entre les champs de l’enfance et ceux de la culture populaire (production éditoriale, réception) ou pour travailler sur une anthropologie de l’écrit et de la lecture dans le cadre de la transmission familiale.

Dans le droit fil de la lecture passionnée des romans d’aventures par Jean Bastaire, chaque lecteur dégagera ses propres pistes pour explorer les terrains de la Collection, l’équipe des Carnets Jean Bastaire les espère nombreuses.

Hélène Veilhan