Un journal emblématique et bien pensant

Bien plus qu’un simple magazine, La Semaine de Suzette est le journal incontournable pour les petites filles des années 1920. Ce journal  bien-pensant pour les familles de classe moyenne ou aisée a été édité chez Gautier-Languereau dès 1905.

L’hebdomadaire avait une vocation culturelle avant tout. En effet, suite à la couverture illustrée en couleur, les lectrices pouvaient se délecter de divers romans-feuilletons et de poèmes mais également d’articles sur leurs propres prénoms.

Au-delà de la culture, ce magazine bénéficiait également de conseils pratiques comme des patrons de couture, des conseils de botanique, des recettes de cuisine et des conseils d’hygiène, ce qui constituait un véritable enseignement pour transformer ces jeunes lectrices en de parfaites femmes au foyer. Sans oublier les rubriques de conseils d’une tante qui était présente pour les diriger sur le bon chemin.

La Semaine de Suzette n°3, 18 février 1926
La Semaine de Suzette n°3, 18 février 1926

Puisque ce magazine s’adressait aux petites filles de huit à douze ans, il n’omettait pas d’inclure des rubriques de jeux, de chansons, des devinettes mais aussi la mode de la poupée Bleuette, véritable coqueluche pour les jeunes.

Très en avance sur son temps, le magazine organisait déjà des concours amusants presque chaque semaine qui ravissaient les jeunes lectrices. Cette richesse et diversité de sujets permettra à ce journal de traverser les deux guerres mondiales sans encombre.

Clémence Fraboulete et Liza Chevereau